Le site des perchmans du cinéma et de la télé Accès aux pages protégées du site
Recherche simple : Approfondir les critères de recherche sur le site, rechercher dans les forums, les liens et dans l'Annuaire
Liste des perchmans du cinéma et de la télé
Lettre ouverte aux producteurs sur les problèmes de la prise de son.
Présentation Membres
Présentation Annuaire
Présentation Annonces
Liste des Dossiers
Les forums de perchman.com
À propos du site
S'abonner à la liste de discussion
  << [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10] [11] [12] [13] [14] >> in english >>

1. CHEVAUCHEMENTS - Quand c'est possible, il est toujours mieux de ne pas avoir de chevauchement sur le champ d'un acteur, à moins que cela ne soit absolument nécessaire, car vous ne pourrez monter que l'un ou l'autre des champs, ce qui engendrera d'importants problèmes de montage.

Vous pouvez décider plus tard de vouloir les deux champs du dialogue de l'acteur et vous ne pourrez pas le faire. Il sera toujours facile de créer par la suite un chevauchement hors champ si vous le désirez. Généralement, les chevauchements au moment du tournage viennent de la croyance que la performance de l'acteur serait altérée sans eux. Cet argument perd de sa crédibilité car vous serez alors forcé de ne pas voir de face un des acteurs ayant chevauché. Vous pouvez seulement choisir de voir l'un ou l'autre des acteurs en cas de chevauchement. Bien sûr il y a des cas où il doit y avoir chevauchement pour d'autres raisons et les deux côtés doivent alors être équipés en micro.

2. UTILISATION DE DEUX CAMÉRAS - Il y a une bonne manière d'utiliser 2 caméras voire plus, et une mauvaise. Il est parfaitement acceptable d'utiliser ensemble 2 caméras d'une grosseur de cadre à peu près équivalente. Le cauchemar de l'Ingénieur du Son est de tourner simultanément avec une caméra large et une autre serrée. Cela implique que le son sera compromis par la perte de 'perspective'. Tous les acteurs doivent alors être équipés en micro HF parce que la caméra large ne permettra pas au micro de s'approcher suffisamment du champ de la caméra serrée. Cela fait qu'un beau micro sur perche qui sonne bien sera remplacé par un micro cravate à la sonorité inférieure. Cela peut se résoudre par le fait que la seconde caméra ne filme que les acteurs sans texte ou ne tourne pas du tout pendant le master en plan large. Ensuite utilisez les 2 caméras pour tous vos axes.

3. RÉPÉTITIONS - Elles sont très importantes à toute l'équipe. C'est bien d'avoir des répétitions en privé, seulement avec les acteurs, mais accordez en une à l'équipe ou laissez au moins le perchman assister à une répétition privée. Sinon, on ne peut que deviner où et comment le son sera produit. Les mots que nous redoutons le plus sont "tournons la répétition". Vous pouvez être chanceux, mais votre son en pâtira et vous devrez faire des prises supplémentaires si des problèmes inconnus surgissent.

4. AD LIBITUM - Encore une fois, il est impossible de capter avec un micro des textes dont personne ne connaît l'occurrence. Si vous tenez à un texte ad-lib, faites une autre prise pour le son s'il n'a pu avoir le texte lors de la première.

5. TRAFIC AÉRIEN - Le plus frustrant des problèmes sonores sur un plateau est probablement celui du trafic aérien. C'est un problème qui peut être évité. Vous savez que ce n'est pas bon, les acteurs le savent, toute l'équipe sait que le son n'est pas bon. Cependant, après un certain temps, vous n'avez pas d'autre choix que d'avancer péniblement et de quand même tirer ces prises. Dans ce cas, plutôt que de post-synchroniser, il est bien mieux d'avancer dans la scène avec une succession de plans courts mais propres qui peuvent alors être montés ensemble.

6. DES ACTEURS QUI PARLENT PLUS FORT - Parfois nous avons vraiment besoin que vous obteniez des acteurs qu'ils projettent plus la voix pour sauver une scène. Nous avons vraiment besoin de plus de volume quand nous le demandons. De plus, lors de scènes bruyantes (comme un bar avec foule ou une salle de courtier en bourse) il est préférable que les acteurs parlent artificiellement plus fort. Sinon, votre fond sonore en post-production sera léger et vos monteurs ne pourront ajouter les riches effets d'arrière plan aptes à créer la réalité.

7. PLANS MUETS ET SONS SEULS - Tournez toujours avec du son tous les plans. C'est une idée fausse que tourner sonore une scène sans texte vous ralentit. Ce n'est en fait pas le cas. Il est mieux de tourner sonore à chaque fois car cela rendra la post-production plus facile si vous avez une référence sur laquelle travailler.

Ne parlez pas pendant les plans d'effets spéciaux sans texte (comme des passages de voiture) car alors la scène sera à bruiter. De grâce restez silencieux pendant toutes les scènes afin de ne pas détruire sans bonne raison une riche bande son.

8. DÉCORS - Faites comprendre qu'il est important de vous présenter des décors silencieux à choisir. Quand vous devez absolument utiliser un décor à l'ambiance inamicale, pensez à avoir une bonne raison d'inclure dans votre film le fond sonore fautif. Si une autoroute ou une usine est près du décor, vous pouvez peut-être établir sa proximité afin de justifier certains bruits.

 

<< [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10] [11] [12] [13] [14] >>

Accueil du site Inscription Membres Annuaire détaillé Consultation Annonces Albums Photos Tous les Articles Liste des Forums Gérer son courrier Les liens de perchman.com À propos de perchman.com Connexion Membres Déconnexion Membres Flux RSS Association Française du Son à l'Image




Jean Casanova
© 2001-2014

Accueil | Membres | Annuaire | Dossiers | Forums
Article | Support | Liens | Pétition
A propos | Contact | Mentions légales

Site optimisé pour une résolution de 1024 x 768