Le site des perchmans du cinéma et de la télé Accès aux pages protégées du site
Recherche simple : Approfondir les critères de recherche sur le site, rechercher dans les forums, les liens et dans l'Annuaire
Liste des perchmans du cinéma et de la télé
S'abonner à cette page discutez en direct, retrouvez-vous sur Canal Perchman INDEX DES FORUMS  

 Nouveau sujet  |  Retour au sommaire  |  Aller au sujet  |  Rechercher  |  S'identifier   Sujet précédent  |  Sujet suivant 
 Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Eric Debongnie (---.177-64-87.adsl-dyn.isp.belgacom.be)
Date:   05-04-08 16:43

Bonjour,

Il m'arrive de temps à autre de rencontrer des collègues utilisant un Beyer M88 au bout de leur perche dans des intérieurs très bruyants ou réverbérants .

Le dernier en date avait remplacé son Schoeps MK41 par un M88 pour travailler dans le hall d'entrée très réverbérant et bruyant du palais de justice de Charleville-Mézières au procès Fourniret .
Bien que je n'aie pu écouter la différence, il me certifie que le M88 est nettement plus efficace que le Schoeps dans ces circonstances .

Avez-vous des expériences similaires avec ce micro, et quelle est l'explication à cette efficacité du M88 dans ces conditions ?
Est-ce dû à son lobe arrière moins prononcé que la plupart des autre hypercardios, est-ce son transducteur dynamique qui reproduit moins les sons de faible amplitude (comme de la réverb par exemple) ?

Il y a longtemps que j'envisage l'achat d'un tel micro pour faire face à ces situations difficiles de prise de son, mais je n'ai jamais eu l'occasion de faire le test et je compte donc sur vos avis éclairés avant de me décider à l'achat .

Je sais par ailleurs que le M160 est également réputé efficace dans ces circonstances, mais je l'écarte pour son manque de polyvalence, sa fragilité, son coût élevé et sa sensibilité trop faible (8 dB de moins que le M88) .

Notez par ailleurs que j'utilise généralement le Neumann km 150 (ou 185), qui est déjà un peu plus efficace que le Schoeps en milieu bruyant (directivité un peu plus prononcée et courbe de réponse donnant un son plus "clair" ) .
Par rapport à ce micro, le M88 est-il en mesure d'apporter un meilleur rejet de la réverbération et du bruit justifiant l'achat ?

Merci de vos réponses,

Eric .

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Philippe Vandendriessche (---.mobileinternet.proximus.be)
Date:   05-04-08 16:54

Eric,

je te prête un M88 si tu veux faire des tests.

C'est assez lourd comme micro mais le son est assez beau.

Je n'ai pas d'avis à propos des lieux réverbérants mais je vais m'y intéresser.

Phil.

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: stephane roche (---.fbx.proxad.net)
Date:   05-04-08 17:15

Vous pouvez également essayer le M69, en intérieur voiture par exemple,
très efficace et beau !
Ce micro est également surprenant dans de grands volumes.
Que ce soit le 88 ou 69, il est très intéressant quelques fois d'oublier nos micros statiques...

Stéphane

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Pierric Guennégan (62.39.79.---)
Date:   05-04-08 17:18

Salut Eric,

Comme le dit Philippe, le M88, est lourd, très lourd au bout de la perche.

Je suppose, à lire ton message, que c'est pour une utlisation en Actualité, au "jeter de micro" quant tout le monde est là, càd, aujourd'hui avec le câble et le web, 20 caméras et 30 radios.... et que nos amis journalistes veulent les quelques mots de l'avocat de l'accusé qui n'a rien mais rien à dire...

Dans tels cas, j'utilise un KMR81, en filtrant le bas sur la mixette, même si je reconnais que c'est une abération d'un point de vue acoustique. C'est que qui marche le mieux, ou en tout cas le moins mal...

Quant au M88 dans de telles conditions, cela implique d'une part d'être près de la source et que l'orateur parle assez fort, conditions qui sont loin d'être réunies lorsqu'il y a 10 perches...

En revanche, lorsque je fais des plateaux avec un DSNG, dans le même genre de lieu, j'utilise le M88 en micro main. Là, c'est très bien, à condition que le journaliste ou l'invité sache tenir un micro... Sinon, DO21 et sa bonnette siglée, heritage de l'ORTF oblige...

Bien à Toi


Pierric

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Vncent Magnier (---.cust.tele2.fr)
Date:   05-04-08 17:27

Oui Eric, très efficace en milieu très reverbérant comme le M 69 mais moins que M160.
J'ai fait pas mal de tests dans ce sens.
Par contre le km150, ou le mk41 avec le cut 1 (en 3,4 ou 5) s'en sortent pas trop mal aussi, mais tout de même moins bien.

Vincent M.

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: François Staman (85.69.128.---)
Date:   05-04-08 18:13

Bonjour Eric, bonjour à tous!

Non, le Beyer M88 ne possède pas de "noise-gate" intégré qui couperait les sons de faible intensité!
Par contre, son relativement faible niveau de sortie, quoique élevé pour un dynamique, nécessite de disposer d'excellents préamplis à grand gain et bonne admissibilité,
(clin d'oeil à Jean pour cette publicité gratuite!!!)
si l'on espère en tirer quelque chose d'utilisable dans les conditions ci-dessus mentionnées:
- à plus de 50 cm ou 1m de la personne interviewée,
- en milieu très agité & peuplé!

Idem pour le M69, de moindre bande passante (surtout en basses fréquences) et nettement moins directif!

Idem aussi pour le M160, bête de course dans la compétition pour la réjection de signaux latéraux indésirables, mais encore plus exigeant en matière de préamplificateurs...

Ces trois excellents outils possèdent une directivité intéressante, très utile en sono pour contrer le Larsen, mais surtout une absence de détimbrage sur les sons latéraux!

J'ai utilisé une paire de M88 depuis... que Beyer l'a commercialisé...depuis longtemps donc:
très très robuste, mais que c'est lourd au bout d'une perche, même en fixe!

Avec une paire de M88 en X-Y, on fait du bon boulot et de la belle stéréo, quand on a ..26 ans (en 1969) & un A77 Revox ( en 19/38) sur des choeurs d'enfants!

Cordialement

Francois

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: alain Le Kim (---.w86-217.abo.wanadoo.fr)
Date:   05-04-08 18:37

bonjour,

je préfère utiliser le M 160, qui reste pour moi le champion de la réjection, tout en gardant un timbre superbe. Comme le dit Pierric, le M88 est très lourd. C'est un excellent micro, difficile à tenir à la main, à cause de la retransmission des bruits de frottements.
Pour l'instant, je n'ai pas constaté de fragilité particulière au M-160 (J'en ai trois, tous fonctionnent bien)
Le M-88 que j'ai, est un "vintage" qui a bien résisté (version chrome satiné, prise Din). Le son est très beau, il atténue les réverbs dans des pièces bruyantes, mais je trouve le M-160 encore plus efficace. Il faut simplement du gain, car comparé au Schoeps, le niveau peut être assez faible.
Le KMR81, que j'utilise beaucoup (sur la cam, sacrilège!!!), est un micro étonnant, beaucoup plus polyvalent que je ne l'avais imaginé au départ. En général, je double les prises avec ces deux microphones. Je précise toutefois que je tourne presque toujours dans les mêmes conditions (docus), qui sont en général non dangereuses, et dans des endroits choisis.
Cordialement,

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Benoit (---.dsl.club-internet.fr)
Date:   05-04-08 18:54

Pour ce qui est prise de son en milieur chargé, je conseillerai aussi le M160 dont j'ai deux exemplaires vintages. le micro qui m'a permis de sortir une itw dans un helicptére super frelon en vol alors que l'on ne s'entendait pas en hurlant à 10 cm, et que le reseau inboard était hors service, merci Dorothée de tes idées fameuses...

Je conseille aussi pour les prises de voix sur piste de discothéque...

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Eric Debongnie (---.177-64-87.adsl-dyn.isp.belgacom.be)
Date:   05-04-08 19:04

Merci à tous de vos réponses, qui de manière générale ne semblent pas trop confirmer l'efficacité nettement supérieure Du M 88 sur un hypercardio Schoeps ou Neumann dans ces conditions difficiles .

Philippe, merci de ta proposition !
Stéphane, d'après les fiches techniques le M 69 semble très proche du M 88 (il est aussi moins cher) sauf dans le grave comme le souligne François, mais ce n'est pas un inconvénient dans ce cas-ci .
Je suis d'ailleurs très étonné, François, que tu annonces le M 69 nettement moins directif car sur les diagrammes publiés par Beyer on ne voit pas de différence entre les 2 . En as-tu fait l'expérience pratique ?
Et bien sûr, je suis conscient de la nécéssité de bons préamplis, mais dans une utilisation en milieu bruyant l'effet de masque fera son effet sur le bruit de fond du préampli .

Pierric, je prenais l'exemple du procès Fourniret, situation que tu décris fort bien, mais je ne recherche pas spécifiquement un micro pour ce genre de ruée sur un intervenant .
Je cherche un micro capable de mieux "sortir" le son utile qu'un hypercardio éléctrostatique dans des situations de tournage en intérieur fort réverbérant et/ou bruyant, mais pas nécessairement lié à une situation de cohue .
J'ai aussi un KMR 81, mais je le trouve moins efficace que le 150 dès qu'il y a de la réverb .

Vincent, puisque tu as fait pas mal de tests en ce sens, penses-tu que le jeu en vaille la chandelle ?
Et si oui, le M 69 malgré sa bande passante un peu plus limitée serait-il capable d'être aussi efficace que le M 88 ?


Amicalement,

Eric .

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Yves (---.fbx.proxad.net)
Date:   05-04-08 20:37

Sans hesiter en, champs diffus, je rejoins le club des m160 boy's , il m'a svnt permis d'extraire des conversations dans un salon pro par exemple.
En milieu bruyant (tres bruyant) le 88 est un excellent secours ( en plus de la complicité du cadreur) , j'ai pu grace a ce micro faire un itw dans une discotheque avc la musique plein pot..evidemment je n'entendais a peu pres rien de ce que je faisais mais les Vu semblaient coincider avc les labiales de l'invité et, à la reecoute, c'etait impeccable !

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Vincent Magnier (---.cust.tele2.fr)
Date:   06-04-08 00:30

Oui le jeu en vaut la chandelle, je transporte souvent un dynamique, je ne le sors pas souvent mais quand je le sors le ne regrette pas. Comme Yves le 160 aussi m'a bien surpris.( je n'ai malheureusement pas encore la mixette à 90 dB de gain! ;) mais je me débrouille...ou passe au M69).Dernièrement dans un restaurant en documentaire.
Pour la différence entre le M69 et le M88, j'ai fais aussi des comparatifs, j'ai du mal a saisir leur différence
Par contre le M 160 est fragile et certains sont en mauvais état. Mais en bon état quel son!

V.

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Vincent t. (62.39.79.---)
Date:   06-04-08 11:46

Bonjour à tous!

Ah, le M88!

Moi aussi, un jour, à force de lire et d'entendre tous ces compliments sur un micro dynamique, lourd et très sensible aux bruits de contact, j'ai tenté le coup...

Alors depuis je ne sors plus sans lui.
Certes il lui faut une petite suspension (perso j'utilise les shure "ballon") et pour certaines mixettes un petit préamp en plus (toujours perso, un PAD-30 M3i sur une SD302, résultat plus de gain qu'un schoeps...) et il reste délicat à percher.

Mais dans des milieux bruyants, dans des milieux très réverbérants et dans des milieux riches en transitoires (bars, restaurants, certaines usines), c'est vraiment formidable!

Par exemple, j'ai eu l'occasion de faire 3 "sorties" présidentielles (avec les 2 derniers en date), 1er au 416 (ben oui, dans la cohue, tt ça tt ça y faut du demi-canon, qu'y disaient), résultat pas terrible, 2ème au CMC41Mk6 dans la cohue un peu mieux (eh oui) mais tjs pas top (et là je repère d'ailleurs un collègue avec un m88, mmm mmm...), donc le dernier au m88 (avec un collègue au 416, ah ah...), tout plein pot, impeccable ("ben vas-y, descend, descend" et autres "il pleut que sur les cons", j'en rigole encore...)!

Dans des milieux très réverbérants, il est une alternative très agréable au cravate (en situation d'ITW posée)

Dans les milieux riches en transitoires, il permet d'atténuer les crêtes intempestives tout en gardant un niveau utile (voix) élevé.

Ceci étant dit, il semblerait que le M160 fasse aussi bien en plus joli (mais plus fragile et pas testé de mon côté).

Dans tout les cas, un dynamique "perchable" est un micro à mon avis indispensable (un collègue utilise du bêta 58) pour toutes ces situations.
A chacun de trouver la configuration nécessaire à son utilisation (qualité du préampli ebn priorité.

A bientôt, bonne journée!!

Vincent t.

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Olivier Cuinat (---.adsl.proxad.net)
Date:   06-04-08 12:09

Bonjour Eric, bonjour à tous.

Eric, je te conseille vivement d'acheter un M88. C'est une valeur sûre, d'un excellent rapport qualité-prix. Un investissement faible en regard des services procurés.

Comme disait la Dame à propos d'un certain Omar, "le M88 m'a sauver...":

- Dans un pays humide et chaud, au bout de quelques jours l'AKG C451/CK8 m'a lâché, je n'ai jamais su si c'était la faute du micro ou celle de l'alim phantom de la SQN4S. J'ai terminé le docu avec un M88 en bidouillant la Rycote pour l'y faire tenir: Mes camarades réalisateurs sont contents du son, les voix sont chaleureuses, et ce qui est étonnant avec ce micro dynamique, contrairement à, par exemple, des Shure SM58 ou autres micros à utiliser en proximité, les sons captés à toute distance sont équilibrés en terme de spectre (Même loin y a des basses). Attention toutefois aux plausives si le micro est trop près de la bouche, non équipé d'une bonnette.

- Un documentaire dans une salle de classe Freinet de primaire, bruyante et réverbèrante, consistant à capter des scènes de vie, d'échanges, des conversations entre les enfants et monologues, avec la contrainte de ne pas montrer le micro au spectateur. Comme le M88 est lourd, "microphonique" (sensible aux bruits de manipulation, tant sur le micro que sur la perche, donc le choix de la suspension est important, la plus efficace rencontrée étant la Shure A55M, il y a peut-être mieux); puisqu' il a un faible niveau de sortie par rapport à un statique, donc en montant le gain on amplifie aussi les bruits de perche (et on en fait en changeant de main parce que c'est lourd), j'étais souvent tenté d'utiliser un micro plus léger et plus généreux en gain (les bains). Avec un statique semi-canon, pour avoir la même présence, j'étais systématiquement dans le cadre, ce qui agaçait le réal-cadreur. Le statique était un C451/CK8, je n'ai pas essayé un KM150 à l'époque car je n'avais pas encore ce bijou.
Le film a été terminé au 88, le meilleur rapport distance/proximité. Bien sûr aprés on a des bras musclés mais davantage de problèmes de dos.

- Dans de nombreuses situations de reportages et documentaires en milieu bruyant, défilés, halls, salons, il était trés coopératif, le Beyer d'entre nous.

Quelques-fois j'ai tenté de le mettre en concurrence avec un M160. Le son était certes trés beau, mais les auditeurs à la table de montage m'ont parlé de souffle. Alors j'ai essayé le M160 avec un préampli Stellavox, et plusieurs fois il y avait des "buzz" dus sans doute à des ondes parasites...J'ai renoncé. Peut-être aurait-t'il fallu utiliser le préampli de M3I..? Et puis il paraît que le M160 vieillit mal et qu'il faut changer le ruban, contrairement à la bobine du 88

Alors, depuis, j'ai acheté un Neumann KM150F d'occasion, une perle; et j'ai en secours un M88 pour les endroits bruyants et/ou réverbérants.

Autre chose: J'ai prêté mes M88, M160, M260 à un ami qui, lui, fait des enregistrements multipistes d'ensembles de musiciens acoustiques qui jouent ensemble (guitares, contrebasse, violons, vents... Il est régulièrement épaté par le timbre de ces "vieux" micros dont le "dynamisme" compense largement le "statisme" de certains (et sur un tournage vaut-t'il mieux des électros statiques ou des électro-statiques..?.
Il me dit que les instruments sont bien "isolés" et donc plus faciles à traiter au mixage, et que les sons lui rappellent ceux des "vieux" enregistrements de jazz style Blue-Note.

Comme quoi, parfois, c'est peut-être dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe.

Donc, Eric, je t'encourage à dépenser le salaire d'une pige pour ce micro tout-terrain.
Je peux aussi t'en prêter.

Olivier.

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Damien CORNET (78.129.82.---)
Date:   06-04-08 15:19

Salut Eric,
Bonjour à tous;

Comme beaucoup d'autres, dans une telle situation, je travaille avec le Beyer M160.
J'en sui ravi.

Tout comme Philippe, je peux te le preter pour faire des tests si tu le désires.

Bien à toi.

Damien
+32 496 62.60.59

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Laurent JANIN (---.192.205-77.rev.gaoland.net)
Date:   06-04-08 19:39

Hello

Moi, je ne dispose que de deux micro à percher, Schoeps cmc 641 et Beyer M88, mais je trouve que c'est vraiment un duo gagnant. Tout a été très bien expliqué avant. Le 88 atténue les transitoires, les réverbes exagérées, ou bien les ambiances trop présentes. Bon, je m'en sers pas tous les jours, mais je ne m'en passerais pas.

On peut percher comme avec un statique, la bande passante reste très linéaire, par contre à éviter comme micro speak, très près de la bouche, car du coup les basses sont énormément accentuées (de plus qu'il est très microphonique, bonjour les bruits de manipulation...).
Ca peut toutefois sauver des coups avec le coupe bas de la SoundDevices au taquet.

Le seul problème vient plutôt de la mixette. Pour une voix "normale", on est souvent trim à fond et potard qui dépasse les 3 heures... Donc en ambiance calme, on ramène vite un peu de souffle. Je m'étais renseigné sur le PAD M3i, mais un peu trop cher pour moi, pour l'instant.

Je l'utilise aussi avec la suspension Shure A55m, seulement avec une bonnette mousse. Et je confirme qu'il est très lourd, prépare toi à suer en cas d'interview à rallonge...

En tout cas, je ne peux donc, moi aussi, que t'encourager à acheter ce micro.

A bientôt.

PS: suite à cette levée de boucliers anti anonymat, je vous donne mont ptit nom! ;)

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Pierric Guennégan (62.39.79.---)
Date:   07-04-08 10:49

Bien, bien, bien...

Une question aux utilisateurs de 160 dans des lieux très bruyants (type boite de nuit) : le ruban du 160 n'est il pas trop fragile pour de tels niveaux sonores ?

D'autre part, j'ai toujours peur, lorsque j'utilise un 160 de "tomber" sur un interlocuteur parlant très faiblement et dans ce cas, je me retrouve avec plus de souffle que de signal utile...

Pour répondre à Eric, dans des lieux très réverbérants mais calmes, j'utilise un KM185 et je trouve ça très très bien et beaucoup mieux qu'un cmc641 (le "manque" de basse du 185 devient un avantage de ce cas...)

Merci.

Bien à vous

Pierric.

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Yves (---.fbx.proxad.net)
Date:   07-04-08 10:57

C'est certain qu'avec un 160 il faut le preampli qui va bien, les mixette US sont souvent battues.

Pourr ce qui est de la boite de nuit je donnais l'exemple du 88 , pour bien utiliser le 160 il faut entendre ce que l'on fait et en discotheque ca n'est pas evident ...

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Damien CORNET (78.129.82.---)
Date:   07-04-08 11:42

Bonjour Pierric;

Il ya 2 ans, j'ai bossé sur une dizaine de reportages tournés dans les "grosses" discothèques de Belgique.

Avant d'entamer les reportages, j'avais fait des tests avec différents micros dans une de ces boîtes. Les micros testés étaient: M88, M160 et le HF sennheiser SKM5000.

Tout comme toi, je craignais que le ruban ne soit trop sensible. mais de ce côté là tu n'as pas de soucis à te faire. C'est fantastique.
En fait j'ai décidé de travailler au M160, excellente directivité et réjection des signaux "parasites" faible encombrement....
Par contre, pour certains cas compliqués comme une interview en plein centre de la piste de danse, il te faudra la complicité du cadreur ou passer comme moi au SKM 5000 lorsque je n'entendais plus ce que je faisais comme le soulignait Yves.

D'autre part, tu t'inquiétais du niveau de sortie du micro avec une voix faible, mais dans ce genre de configuration, tout le monde "hurle" de façon à s'entendre et se faire entendre.

Personnellement je n'ai pas rencontré de problème de niveau avec ce mico mais il est vrai que je suis l'heureux propriétaire d'une excellente mixette Suisse.

Bien à vous.


Damien

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Fred Salles (---.net81-66-140.noos.fr)
Date:   07-04-08 13:15

Ah le M88 ! mon premier micro à moi acheté neuf, il y a une quinzaine d'années... :)
Depuis, moi non plus je ne pars jamais sans.

Il reste pour moi le plus polyvalent des dynamiques (j'ai aussi MD21, M69, M160).
Et je me joins au louanges diverses ci-dessus: en milieu très bruyant il passe beaucoup mieux que n'importe quel statique.
Le M160 est bien sur aussi très bien et souvent plus beau selon les voix. De plus c'est le micro qui replace le mieux les sons à leur place dans l'espace. Mais j'utilise plus souvent le M88 car celui-ci s'accommode plus facilement de tout type de voix et encaisse mieux les très forts niveaux. (j'ai peut-être pas le bon preamp pour le M160?)

J'utilise une suspension/bonnette LTM. En intérieur sans bonnette, en extérieur juste la bonnette sans les poils. Je ne met jamais la bonnette mousse qui pour moi bouffe trop d'aigue.
Il faut imperativement le percher -c'est pour moi une aberration que de l'utiliser en micro main pour les raisons evoquées par Laurent Janin.
Il faut effectivement s'entendre avec l'équipe pour pouvoir percher au plus près et savoir que le choix est radical quand il y a plusieurs personnes qui parlent... Son poids, bien qu'étant supportable au bout de la perche, rend difficile les mouvements très rapides, et il ne suffit pas de juste le timbrer vers un autre interlocuteur. Donc souvent la vrai difficulté est de faire les bons choix (je parle de tournage en documentaire bien sur). Un statique (schoeps mk41 par ex) va effectivement ramasser beaucoup plus donc rendre l'écoute moins confortable -voire très inconfortable- mais il permettra de distinguer + ou- toutes les voix. C'est donc aussi un choix de réalisation.
Dans tous les cas c'est un investissement qu'on ne regrette jamais.

FredS

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: francois staman (---.aeta-audio.com)
Date:   07-04-08 13:38

Re-bonjour à tous!

Concernant le Beyer M88, il est tellement costaud mécaniquement que le risque est fort réduit de tomber sur un engin défectueux quand on en achète un sur Ebay, par exemple, de même pour le M69!
Par contre , pour le M160, DANGER!!!

Cordialement

Francois

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Eric Debongnie (---.121-200-80.adsl-dyn.isp.belgacom.be)
Date:   10-04-08 22:04

Bonjour à tous,

Ca y est !
Je viens de le recezvoir, ce fameux M 88, commandé suite à vos avis plutôt élogieux à son égard .

Comme un enfant tout excité par un nouveau jouet, je ne résiste pas au plaisir de le déballer immédiatement et de le mettre en service afin d'entendre de quoi est capable ce micro entré dans la légende .

Et là... énorme déception !
Sur de la voix parlée,à diverses distances de 5 à 50 cm, aucune finesse, aucune chaleur, peu de détail, un son accentué dans le médium .
Pas normal me dis-je, et je décide donc de brancher également un Shure Beta 58, bien moins onéreux et aux caractéristiques techniques moins flatteuses ( bande passante plus limitée) pour en avoir le coeur net .
Résultat : le Beyer ridiculisé par le Shure, ce dernier reproduisant un son plus chaud, plus riche et plus fin que le Beyer, et avec une bien moins grande sensibilité du Shure aux bruits de manipulation (mais ce point faible du Beyer est connu, je ne suis donc pas surpris outre-mesure sur ce point ) .

Me disant alors que le test de voix n'est pas suffisant pour condamner le Beyer, je décide alors de le tester sur des sons musicaux à contenu harmonique plus riche que la voix, et essaie donc le nouveau jouet face à des haut-parleurs de référence (moniteurs BBC) diffusant de la musique contenant du grave,de la finesse d'aigu, des transitoires, etc ... .
Résultat : une reproduction fade, sans détail, sans finesse, avec des timbres écourtés .

Très déçu, je décide donc d'arrêter là les frais en remettant le micro dans sa boîte, et au fond de celle-ci je trouve plusieurs documents, dont une courbe de réponse individuelle de mon micro .
Et là, tout s'explique : bien loin de la courbe de réponse type flatteuse annoncée par Beyer, on y voit une réponse dont le niveau en-dessous de 200 Hz compte 4 à 5 dB de moins que prévu (d'ou le manque de grave et de chaleur), ensuite une pointe centrée su 3 KHz (rendant le son agressif) et enfin une chute progressive des hautes fréquences qui débute à 5 KHz au lieu des 12 KHz annoncés, avec pour résultat une absence de détail et de finesse .

Ces mesures confirment donc l'écoute très décevante de ce micro, bien loin de ce qu'on est en droit d'attendre .
Heureusement, j'ai la possibilité de renvoyer mon achat sous 30 jours, ce que je vais faire sans tarder !

Ayant connu un problème similaire avec Beyer il y a quelques années (un éléctrostatique hypercardio au souffle bien trop élevé et à la directivité bien plus cardioide large qu'hypercardio), et quelques années auparavant avec une série de MCE 5 aux caractéristiques totalement aléatoires, je me pose donc la question suivante: Beyer Dynamic est-elle encore une marque digne de confiance ?

Sa dégringolade commerciale vertigineuse depuis une quinzaine d'années n'est-elle pas dûe à un contrôle de qualité nettement insuffisant ?

En tout cas moi, après 3 expériences successives, toutes désastreuses, chez ce fabricant, je le raye définitivement de la liste de ceux chez qui j'irai encore faire mon marché !

Cordialement,

Eric .

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Grégoire de Mareuil (---.w82-123.abo.wanadoo.fr)
Date:   10-04-08 23:37

Bonjour,
peut etre y à t'il une grosse difference entre les anciennes versions M88N et ceux fabriqués aujourd'hui

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Yves (---.fbx.proxad.net)
Date:   11-04-08 12:37

Cher Eric pour etre decu de la sorte je crois que tu as lu ce que tu voulais bien lire, forcement ses qualités en milieu bruyant se payent dans un autre contexte, ce micro est tres bien pour un contexte precis, mais il ne me viendrait pas l'idee de l'utiliser pour enregistrer le son d'une riviere (c'et un exemple)..Ce serait un peu comme planter un clou avec un moule a gauffre.. 8)

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Eric Debongnie (---.16-240-81.adsl-dyn.isp.belgacom.be)
Date:   11-04-08 18:56

Salut Yves,

Evidemment, c'est uniquement pour des cas d'utilisations spécifiques auxquels ce micro est adapté que je comptais l'utiliser .
Jamais en dehors de ces cas il ne me viendrait à l'utiliser à la place de mes Neumann favoris ....

Mais ma grosse désillusion ne vient pas de limites intrinsèques (et connues) du M88 mais bien des performances de celui que je viens de recevoir, bien moins bonnes que ce dont est normalement capable ce micro : manque de basses, manque d'aigu, bosse dans le médium avec pour résultat un son bien fade et "cheap" (ce que le micro n'esr pas d'ailleurs) .

Bref, je suis tombé sur un mauvais numéro, et vu que c'est la troisième fois de suite que cela m'arrive avec Beyer, je ne prends pas le risque de demander un échange car c'est sans garantie qu'un autre n'ait pas à nouveau des caractéristiques bien inférieures à ce qu'elles devraient être !

Bien évidemment, en aucun cas cela ne me fera douter des avis que vous avez exprimés concernant ce micro .
Je n'ai pas eu de chance à cause d'un fabricant qui n'est visiblement plus ce qu'il était et qui n'hésite pas à se foutre de la g..... de ses clients en leur vendant des produits qui auraient dû être refusés au contrôle de qualité .
D'ailleurs, je doute que ce contrôle existe encore chez Beyer et ne saurais que trop vus conseiller d'y regarder à 2 fois avant de dépenser vos sous chez eux !

Amicalement,

Eric

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Damien CORNET (---.fbx.proxad.net)
Date:   11-04-08 19:14

Bonsoir à tous;

Eric, tu me casses dans mon élan car je comptais justement commander un M 58 (omni) prochainement.

Peut-être que l'idéal serait de me rendre chez Prévost et de pouvoir les tester....?

Bonne soirée.

Damien

J'ai quitté la Belgique hier où il y avait plein soleil pour venir bosser sur un direct sur la Côte d'Azur où le temps est vraiment dégeu...c'est le monde à l'envers:-)

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Jerome Pierrot (---.191.76-86.rev.gaoland.net)
Date:   11-04-08 19:42

Je suis aussi un grand fan du M88.

J'avais un M88N (acheté d'occase vraiment une bouchée de pain) et qui avait une superbe sonorité sur les voix.

Je me le suis fait volé il y a qq temps avec une paire de M58N et une paire de Schoeps CMC6+MK5.

Depuis, j'ai racheté un M88TG neuf et je ne ressens pas la même chose avec (il est plus robuste, légèrement moins lourd et moins microphonique que le N). J'avais hésité avant d'acheter un TG (tout ceux que j'avais entendu jusqu'à présent ne m'avaient pas convaincu) mais un ami en possède un qui sonne très bien ce qui m'avais rassuré sur cet achat. Et j'ain été un peu déçu.

Je pense qu'effectivement il faut tester et choisir le bon.

Cependant, il sauve qd même des coups dans les conditions citées plus haut et j'essaie de l'avoir sur moi tout le temps. J'ai déjà eu qq regrets en décidant de ne pas le prendre (poids).

Qd au M58, je ne les pas rachetés mais ce sont d'excellent micros totalement complémentaires au M88. Il cumule les avantages des dynamiques Beyer (ultra robuste, bande passant large pour un dynamique) avec ceux d'un omni (pas d'effets de proximité, pas de microphonie, très peu sensible au vent). C'est un excellent micro main.

J'ai même déjà fait des ambiances ou des sons seuls avec, afin d'isoler la source qd les conditions étaient très défavorables niveau bruit ambiant.

Par contre, il faut avoir un excellent preamp vu sa sensibilité (preamp PAD30 M3i recommandé).

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Eric Debongnie (---.16-240-81.adsl-dyn.isp.belgacom.be)
Date:   11-04-08 19:54

Damien,

Vu la répétition des problèmes que j'ai connus avec TOUS mes derniers achats chez eux, je crois que ce n'est plus de la malchance mais un réel problème de qualité des productions récentes de Beyer .

En conséquence, je conseillerais de n'acheter chez Beyer que si on a pu tester et approuver l'exemplaire qu'on achètera .
Malheureusement cela n'est possible que si l'importateur accepte ce principe, ce qui était généralement le cas avec Prevost mais ne l'est peut-être pas avec l'importateur belge actuel (Electric Sound à Zaventem), qui dépend de la Hollande, n'a même pas un M 88 en stock et pratique des tarifs 50 % supérieurs à ceux de Thomann en Allemagne .

Le mieux me semble donc de commander chez Thomann et de renvoyer le micro dans les 30 jours s'il ne te convient pas, sans même devoir te justifier .
Je ne regrette donc pas du tout d'avoir acheté par cette filière, car elle va me permettre de récupérer les 268 € dépensés pour ce Beyer indigne ...

Ici il y a du soleil et la température monte, monte, monte ...

A+,

Eric.

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: François Staman (---.net-89-3-181.rev.numericable.fr)
Date:   12-04-08 12:16

Bonjour Eric, bonjour à tous!


Vraiment désolé de ce qui t'arrive avec ton micro!

J'avais déja écrit un peu plus tôt sur ce forum que l'achat d'un M88 sur Ebay ou autre pouvait être une bonne occase, mais j'aurais du préciser qu'il fallait surtout retenir les anciennes versions en Tuchel, qui ne m'ont jamais déçu!

Les versions TG des micros dynamiques de Beyer (M69,M58,M88,...) sont conçues pour sonoriser les cars de touristes, comme le suffixe TG le dit si bien: "Tourist Group"!!!!
Encore fallait-il le savoir et pouvoir le décoder...

Amicalement

Francois

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: François Staman (---.net-89-3-181.rev.numericable.fr)
Date:   12-04-08 12:28

Au fait, Eric, Pierre Durand a un M88 à vendre!
Peut-être pourrais-tu entrer en contact avec lui pour qu'il te dise franchement ce qu'il pense de son micro?

Francois

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Fred Salles (---.net81-66-140.noos.fr)
Date:   12-04-08 15:57

Oui j'ai eu un peu le même soucis avec un M160 acheté recemment...

Ceci dit il y a plus d'une dizaine d'année de celà on disait déjà qu'il fallait essayer les Beyer avant de les acheter... (Jean Pierre Ruh qui m'avait conseillé le M88 me le disait déjà il y a 15 ans).

Crois tu qu'on puisse -chez des sites comme Thomann- par exemple en commander 5, 6 ou plus d'un coup, en choisir un et renvoyer les autres??? :)

FredS

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Vincent Moisy (---.w90-54.abo.wanadoo.fr)
Date:   12-04-08 16:37

Bonjour,

Je possède une paire de M88N (tuschel) qui ont plus de 25 ans d'existence et qui fonctionne plutôt bien. Je les utilise en micro main, sur des cuivres. C'est une valeur sûre et qui peuvent être d'un bon secours en beaucoup d'occasion. Par contre, à prohiber pour capter un piano (à mon avis). Je les conserve précieusement.

Pour les situations extrêmes en milieu réverbérant ou très bruyant, je trouve le 160 imbattable et il peut aussi servir à plein d'autre choses. Son inconvénient majeur est un faible niveau de sortie qui exige un préampli à très haut gain et de bonne qualité. Depuis que nous enregistrons principalement en numérique, le souffle généré par un préampli poussé dans ses derniers retranchements ne se cache plus dans le souffle de la bande analogique et ça peut éventuellement gâcher le plaisir. J' en possède 2 que je conserve également précieusement.

Bien cordialement

Vincent Moisy

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Eric Debongnie (---.16-240-81.adsl-dyn.isp.belgacom.be)
Date:   12-04-08 16:51

Bonjour François,

Le M88TG est présenté par Beyer comme une version AMELIOREE du M88N et non comme une série spéciale destinée à sonoriser les cars de touristes:lol: .

Parmi les améliorations annoncées, une construction plus robuste devant permettre au micro de mieux encaisser les mauvais traitements rencontrés sur scène (la grille en particulier a été renforcée) et un niveau de sortie qui passe de 2.3 à 2.9 mV .
Pour le reste, la courbe de réponse est la même que celle du M88N, autrement dit remarquablement étendue pour un dynamique .

Dans le cas de mon exemplaire, on est loin de cette belle courbe qui est à la base du beau son que donne normalement un M 88 .
Quelques chiffres: par rrapport à la courbe de réponse type, il manque 6 dB à 50 Hz, 4 dB à 100 Hs, 5 dB à 10 KHz et 6 dB à 15 Khz . Il y a aussi une bosse (+ 3 dB) à 3 KHz, tout cela commence à faire vraiment une grosse différence par rapport à ce que ça devrait être .

En fait, seule la partie de 300 Hz à 2 KHz est à son niveau normal , inutile de dire que cela s'entend, et effectivement cela devrait plutôt bien convenir pour sonoriser des cars de touristes ou des attactions foraines, mais pas à de la prise de son professionnelle !

D'ailleurs, le M 88 étant livré avec sa courbe de réponse individuelle, ceux qui en possèdent un pourraient-ils me dire si leur exemplaire a une réponse similaire à la réponse type (elle aussi foirnie avec le micro) et préciser de quelle version il s'agit ?
Ce serait ntéressant et permettrait de voir si le passage à la série TG coincide avec une dégradation sonore . Si c'est le cas, on pourrait en conclure que Beyer annonce des caractéristiques mensongères pour le modèle actuel, en publiant une très belle courbe de réponse qui est en fait celle de l'ancienne version et en se gardant bien de montrer celle de la version actuelle nettement moins bonne .
Bien que cela ne soit qu'une hypothèse, je ne serais pas étonné qu'elle se vérifie et dans ce cas on peut parler d'arnaque .

Si les possesseurs de M88 pouvaient prendre quelques minutes pour répondre à ce mini-sondage, cela permetta d'en tirer quelques conclusions utiles et peut-être d'éviter que d'autres se fassent "avoir" comme moi !

Eric .

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Jérôme Cousin (---.w217-128.abo.wanadoo.fr)
Date:   12-05-08 14:13

Je suis l'heureux possesseur de deux model M88N(c) l'un a sa courbe et elle corespond a la courbe type à plus ou moins 1 Db. la bosse dans le haut est plus prononçée (très légèrement) et le bas est plus faible que sur la datasheet. mon autre M88 semble sonner de façon plus fidèle a la courbe, mais suite a un choc ou a je ne sait quoi, il crépite désormais sur les source grave a fort volume.
Je pensais le faire réparer mais cette histoire de manque de constance dans la qualité Beyer a tendance a ne pas me rassurer.
moi qui faisait confiance a cette marque, je suis vraiment déçu.

Le M201 a une identité sonore assez proche aussi du M88 c'est également un hyper cardio. je ne sais pas ce qu'il donne au bout d'une perche car je ne les utilise qu'en prise studio, mais ça peut être une piste à étudier.

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Jerome Pierrot (---.106.72-86.rev.gaoland.net)
Date:   14-05-08 12:32

Bonjour Eric,

Je réponds un peu tard. Ayant fouillé dans les boites en carton au fond de ma cave que je ne jette jamais. J'ai récupéré la courbe du M88TG que j'ai acheté l'an passé.

Elle a l'air assez proche de celle que tu décris (même si la courbe constructeur est plus difficile à lire que la mesure AP) : même bosse à 3kHz, même perte au dessus de 8kHz (la courbe mesuré s'effondre alors que la version théorique reste assez constante jusqu'à au moins 12kHz) ainsi que dans le bas du spectre (même si c'est moins flagrant).

Et je comprend du coup mieux ma déception concernant mon micro. J'espère que ce n'est pas le standard des M88 vendus actuellement et qu'on peut encore en acheter un neuf et qui sonne correctement (?).

Jerome

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Jérôme Cousin (---.w217-128.abo.wanadoo.fr)
Date:   20-05-08 12:51

Pour info, j'ai eu plusieurs fois des échos concernant la classe de qualité des produits vendu sur thomann, il semblerai que le gros thotho récupère très souvent les produits déclassé inférieur, les séries pas assez mauvaise pour être jetée, mais assez fonctionnel pour être vendu la.

Ce ne sont peut être que des rumeurs, mais je dois avouer que le matos que j'ai acheté la bas (pieds K&M) étais bien en dessous de ce que j'attendais en termes de qualité. et je ne suis pas le seul qui en est déçu. peut être est ce une mauvaise idée d"e faire ses achat de micro chez eux....

C'est peut être ce qui s'est passé pour certains possesseur de TG...

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: francois staman (---.aeta-audio.com)
Date:   02-07-08 16:10

Bonjour Eric, bonjour à tous!

Désolé de répondre si tard, mais après avoir consulté le site de Beyerdynamic, le suffixe "TG" correspond bien à "TourGroup"!!!, versions "durcies" des anciens Beyer, suffixe "N", à embase DIN/"Tuchel".
Durcies mécaniquement, d'après Beyer...

Le son serait-il plus "dur" ou plus "doux"?

Cordialement

François

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Laurent Janin (62.39.79.---)
Date:   05-09-08 15:51

Hello

Il y a vraiment un soucis avec ces M88 TG...

Mon M88(N) ayant définitivement rendu l'ame il y a quelques mois, je l'ai remplacé logiquement, en toute confiance, par un M88TG. Après plusieurs essais sur le terrain, j'ai du me faire une raison. Ce micro n'est plus le même qu'avant.... :( :(

Effectivement, il est beaucoup moins microphonique, mais tout simplement parce que la bande passante est beaucoup plus étroite qu'avant. Je n'aime plus percher avec, les voix sont moins rondes, moins présentes.

Après avoir essayé 1 ou 2 autres M88TG, je me suis rendu compte qu'ils sonnaient tous pareils... Je pense donc aussi qu'il y a tromprerie sur la marchandise. Pour moi, Beyer donne toujours la bande passante du M88(N) alors que celle du TG est tout autre.

Enfin, bref, chui décu, snif :(

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Yves (---.fbx.proxad.net)
Date:   05-09-08 18:12

Hmmm..une hypothese.. "TG" ca ne serait pas "Tourist Group" par hasard.. :)

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: olivier blanc (89.181.23.---)
Date:   06-09-08 19:04

Bientot 40 interventions! Pour clore le sujet, ce serait pas mal de connaitre l'avis du responsable technique de Beyerdynamic France.
Quelqu'un parmi vous aurait-il son contact? J'aimerais lui faire suivre ce dossier et lui proposer d'intervenir...

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: conik (---.fbx.proxad.net)
Date:   23-11-09 20:46

bonjour
je viens d acquerir un m88tg chez thomann et j ai le meme probleme
je suis tres decu par ce micro que l on me garantissait tres bon
le son est tres pincé manque cruellement de bas et bref c est vilain pour les prises
sax trombone percu etc ...
je vais le renvoyer illico
ce forum m a beaucoup eclairé
merci a vous

conik

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Eric Debongnie (---.95-65-87.adsl-dyn.isp.belgacom.be)
Date:   29-11-09 13:17

Bonjour,

L'expérience malheureuse que j'ai vécue n'était donc pas un cas isolé, ce M88TG a des caractéristiques bien inférieures à celles du M88N, plusieurs d'entre vous le confirment .
Annoncer une courbe de réponse très belle et étendue (celle du M88N) alors que la courbe réelle n'est même pas digne des micros chinois à 25 €, ça s'appelle de l'arnaque !
Un collègue m'a prêté récemment son vieux M88N (25 ans ou plus), et là effectivement le son était beau, incomparable par rapport au TG !
Dorénavant, pour moi, Beyer est sur la liste noire et les multiples expériences négatives vécues avec cette marque devraient inciter à la plus grande prudence .

Thomann vend-il des produits hors caractéristiques achetés à bas prix ?
Personnellement, je ne le pense pas car tous les achats que j'ai faits chez eux étaient conformes à la qualité attendue .
J'ai posé la question des qualités de production différentes selon le client chez DPA, ils m'ont très clairement répondu que chez eux il n'y avait pas de différence entre les produits qu'ils fournissent à leurs importateurs et ceux qui sont destinés aux autres clients .
Pour ma part, je garde donc ma confiance envers Thomann et affirme que toute la responsabilité de la qualité non conforme est à attribuer à Beyer .
Après plusieurs expériences négatives personnelles et celles vécues par d'autres, le doute ne me semble plus permis ....


Cordialement,

Eric .

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Philippe Vandendriessche (---.63-177-91.adsl-dyn.isp.belgacom.be)
Date:   29-11-09 14:47

Ooops, je me rends compte que j'ai oublié de communiquer une information que j'avais reçue lors d'une visite à l'AES ou à l'IBC (je ne sais plus), suite à la discussion ci-dessus.

La fabrication du M88 a changé car un des matériaux qui servait à faire la membrane n'est plus disponible.
Et en 2003 ils ont changé la matière de l'aimant pour du Neodynium, ce qui a aussi modifié la sensibilité.

Ceci explique le changement de son...

http://recordinghacks.com/microphones/beyerdynamic/M-88

La lecture de certains forums anglophones vous confirmera tout cela et aussi que c'était meilleur avant. Il vaut donc mieux utiliser des exemplaires produits au siècle dernier...

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Eric Debongnie (---.95-65-87.adsl-dyn.isp.belgacom.be)
Date:   29-11-09 15:24

Merci Philippe pour ces informations utiles, elles peuvent expliquer la nette dégradation des performances de ce micro mais ne font aussi que confirmer la malhonnêteté de Beyer, qui publie de fausses infos sur la nouvelle version pour faire croire aux performances de l'ancienne version .
C'est clair que s'ils publiaient la courbe de réponse d'un micro tel que celui que j'ai eu, il y a peu de chance qu'ils en vendent encore !
Donc, tromperie intentionnelle de la part de Beyer !
Que ce fabricant continue donc sa descente aux enfers, il ne mérite pas mieux !

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Anthony HOLDER (---.38.92-79.rev.gaoland.net)
Date:   09-01-10 14:28

Hello

Et oui, le 88 TG n'a rien à voir, normal pour le prix (- de 290 €), fallait bien se douter que Beyer aurait fait quelque surenchère bénéfique ...

Il faudra donc aller jusqu'à sortir 415 € pour s'offrir le "Beyer M88 Anniversary" qui est censé remplacer le M88 "N".

Bye and Keep on Rockin'

www.MySpace.com/BNBpopRNB

Anna

Répondre à ce message
 
 Re: Beyer M88 : la solution en intérieur réverbérant ?
Auteur: Laurent Lafran (---.w92-153.abo.wanadoo.fr)
Date:   02-02-10 14:42

J'ai un 88 "anniversary" dans ma collection de M88 et attention à la déception !
Ce n'est pas un TG mais surtout pas un 88N comme annoncé.
Bien à tous,
Laurent.

Répondre à ce message
 Liste des forums  |  Vue en aborescence   Sujet précédent  |  Sujet suivant 


 Liste des forums  |  Nouvel utilisateur ? Enregistrez-vous ici 
 Connexion
 Nom:
 Mot de passe:
 Se souvenir de moi:
   
 Mot de passe oublié?
Saisissez votre adresse e-mail ou votre nom d'utilisateur ci-dessous et un nouveau mot de passe sera envoyé à l'adresse e-mail associée à votre profil.

Accueil du site Inscription Membres Annuaire détaillé Consultation Annonces Albums Photos Tous les Articles Liste des Forums Gérer son courrier Les liens de perchman.com À propos de perchman.com Connexion Membres Déconnexion Membres Flux RSS Association Française du Son à l'Image




Jean Casanova
© 2001-2014

Accueil | Membres | Annuaire | Dossiers | Forums
Article | Support | Liens | Pétition
A propos | Contact | Mentions légales

Site optimisé pour une résolution de 1024 x 768